CEA- Laboratoire de bio-énergétique cellulaire

cea-2
lbc

Le laboratoire de bioénergétique cellulaire (LBC), rattaché à la Direction de la Recherche Fondamentale du CEA*, est spécialisé depuis 30 ans dans l’étude des bactéries photosynthétiques et de leur utilisation dans le domaine de la bio-dépollution.

* CEA : Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives

La diversité des voies bioénergétiques dont disposent ces micro-organismes (photosynthèse et divers modes de respiration) leur confère une capacité d’adaptation aux composés toxiques. Cette «versatilité métabolique » favorise leur survie en conditions difficiles et est complétée par une panoplie enzymatique (notamment en oxydoréductases) leur permettant de métaboliser les polluants ou de les transformer en composés inoffensifs. Les travaux menés au LBC ont ainsi porté ces dernières années sur ces mécanismes moléculaires conduisant à la dégradation de composés organiques.

Un procédé de dégradation par les bactéries photosynthétiques du tributyl phosphate, composé récalcitrant issu de l’industrie nucléaire, a notamment été breveté. Plus récemment, le LBC s’est focalisé, en collaboration avec un industriel pionnier (établissement Barre), sur la dégradation « in situ » de composés phytopharmaceutiques par ces bactéries. Les résultats obtenus sont extrêmement positifs et sont à l’origine de ce projet.

L’expertise du LBC dans le domaine est internationalement reconnue. Deux chercheurs du LBC dont le coordinateur du projet, Daniel Garcia, ont ainsi été nommés aux titres d’experts en dépollution auprès de la société AREVA-NC en 2011 et 2012. Le chef du laboratoire a été nommé expert sénior auprès du haut commissaire du CEA dans le domaine de la microbiologie environnementale.

UMR 7265 (CEA/CNRS/AMU)
BIAM/ LBC
Centre CEA de Cadarache
13108 Saint Paul Lez Durance cedex France

 

Daniel GARCIA/Camille ESCOFFIER:

Tel : + 33 (0) 4 42 25 45 89 –  Cell: + 33 (0) 6 08 60 76 69 – Fax : + 33 (0) 4 42 25 47 01

Site Web

 

Publications

  • Revues scientifiques à comité de lecture 
  • Jacques J., Fourmond V., Arnoux P., Sabaty M., Emilien E., Grosse S., Biaso F., Bertrand P., Pignol D., Léger C., Guigliarelli B., Burlat B. (2013) « Reductive activation in periplasmic nitrate reductase involves chemical modifications of the Mo-cofactor beyond the first coordination sphere of the Mo ion” Biochim. Biophys. Acta, 1837 (2): 277-286
  • Berne C., Pignol D., Lavergne J. & Garcia D. (2007) « cytochrome P450 CYP201A2 from Rhodopseudomonas palustris plays a key role in the tributyl phosphate biodegradation” Appl. Microbiol. Biotechno, 77(1): 135-44
  • Berne C.; Allainmat B.; Garcia D. (2005) « Tributyl phosphate degradation by Rhodopseudomonas palustris and other photosynthetic bacteria” Biotechnology Letters, 27 (8): 561-566
  •  Articles de vulgarisation
  • Garcia D & Pignol D (2012) Biofutur  “Des micro-organismes domestiqués pour dépolluer”
  • Garcia D & Pignol D (2012) Biofutur “Exemple d’un procédé biotechnologique de traitement des effluents phytosanitaires”

 Brevet

Procédé de dégradation du TBP par une souche bactérienne photosynthétique » (Réf. : BD1490 – WO 2004/101449)